Auchan va supprimer 1.475 postes

Olivier Sancerre

Les consommateurs ont changé leurs habitudes, une tendance qui s'est accélérée durant le confinement. Auchan, qui n'a pas attendu la crise sanitaire pour entamer sa mutation, a annoncé des suppressions de postes.

Mutation de la grande distribution
Cap sur la « digitalisation » pour Auchan Retail Group. Les consommateurs font toujours leurs courses de manière traditionnelle, mais ils sont de plus en plus nombreux à troquer leur voiture pour… leur smartphone. Et c'est encore plus le cas depuis la crise sanitaire qui pousse les Français à préférer des modes d'achats alternatifs (drive, livraison à domicile). Pour s'adapter aux nouveaux besoins « des consommateurs et des citoyens », Auchan Retail Group a annoncé la suppression de 1.475 postes. Plus précisément, le projet aboutira à la suppression nette de 1.088 emplois actuellement occupés : « 1.475 postes seraient supprimés, dont 10 vacants, et 377 postes seraient créés », indique l'enseigne dans le communiqué.

L'entreprise précise que le métier d'hôte et d'hôtesse de caisse n'est pas concerné par ce plan de départs. En revanche, l'atelier de découpe de viande de Lieusaint, en Seine-et-Marne, va fermer. Il emploie 57 personnes. Par ailleurs, 9 des 11 centres de réparation d'appareils électroniques vont eux aussi mettre la clé sous la porte : Auchan explique que la numérisation du service après-vente en ligne permet de « renforcer » l'autonomie des clients dans la prise en charge.

S'adapter aux réalités du numérique
Auchan Retail Group a également observé un recul du marché de l'électronique grand public, entraînant une baisse de l'activité de SAV de 45% en dix ans. Par conséquent, seuls les centres d'Aubagne et de Trappes seront conservés. Les accueils SAV en hypermarché vont disparaître. Avec ce nouveau projet, l'enseigne de grande distribution enclenche la deuxième phase de son plan d'organisation entamé il y a quelques mois. Le groupe veut s'appuyer sur l'adaptation de l'organisation des hypermarchés, de la chaîne marchandise et du service après-vente, ainsi que sur la proximité « digitale », un axe qui pourrait créer 600 emplois.

Toujours dans le cadre de l'adaptation de l'entreprise aux nouvelles réalités, Auchan entend multiplier par deux le chiffre d'affaires alimentaire en « commerce digital » d'ici deux ans. Trois axes vont être mis en place : « instaurer un pilotage unifié de la chaîne de marchandise, du fournisseur jusqu'au client », « accélérer la digitalisation de l'offre Auchan et des parcours de courses des clients » et « mutualiser les métiers supports en hypermarché ».