La semaine de l'Eco du lundi 5 février 2018

Paolo Garoscio

Tour d'horizon des principaux événements économiques de la semaine du 5 février 2018.

Lundi 5 février 2018 : TF1 : les abonnés Free aussi menacés d'écran noir ?
Le conflit entre TF1 et les opérateurs semble prendre une nouvelle tournure en ce début de mois de février 2018 avec un nouvel opérateur, Free, qui s’inquiète de la suite des événements. En cause les demandes de TF1 jugées « extravagantes » par Maxime Lombardini, PDG de Free, ce qui ne manque pas de faire écho à l’affaire opposant TF1 et Orange.
 

Alimentation : la réforme envisagée pourrait coûter très cher aux consommateurs
Bientôt, il est question que les produits soient impérativement vendus par les magasins au moins 10% au-dessus de leur prix d'achat au producteur, afin que celui-ci soit mieux rémunéré. Mais au final, d’après UFC-Que Choisir, cela impacterait grandement le pouvoir d’achat des consommateurs, à la baisse !  
 

Mardi 6 février 2018 : En huit mois, le gouvernement a créé huit nouvelles taxes
Il y a les taxes qui se créent, celles qui augmentent, et, plus rarement, celles qui diminuent voire disparaissent. Depuis son arrivée aux manettes, l’équipe gouvernementale a été assez active sur le front fiscal.  
 

Mercredi 7 février 2018 : Orange refuse de couper le signal de TF1, TF1 l'assigne en justice
Le conflit opposant Orange et TF1, dans lequel sont mêlés également l’opérateur Free et le groupe de télévision par satellite CanalSat, prend une nouvelle tournure. Après avoir demandé gentiment à Orange d’arrêter de diffuser ses chaînes le 1er février 2018, le groupe TF1 a décidé de saisir la justice. Orange n’a en effet pas obtempéré.
 

Jeudi 8 février 2018 : Plus de cotisations pour les heures supplémentaires.. dans quelques années
Parmi les promesses de campagne d’Emmanuel Macron il y en avait une qui ressemblait beaucoup à une réforme de Nicoas Sarkozy : celle sur les heures supplémentaires. Pas question de les défiscaliser comme le fit l’ancien président de la République entre 2007 et 2012 : Emmanuel Macron veut les « décotiser », soit supprimer les cotisations sociales.