Le spectre de la faillite pour Thomas Cook

Olivier Sancerre

Thomas Cook, le plus vieux voyagiste au monde, est au bord de la faillite. S'il ne trouve pas l'argent nécessaire d'ici quelques jours, il pourrait devoir organiser le rapatriement de centaines de milliers de touristes.

Rapatriement d'envergure
Le groupe britannique Thomas Cook est dans la tourmente. S'il ne parvient pas à sécuriser les 200 millions de livres (227 millions d'euros) indispensables au maintien de son activité, alors l'entreprise devra rapatrier chez eux 600 000 touristes, dont 150 000 voyageurs britanniques. Ce serait alors la plus grande opération du genre depuis la seconde guerre mondiale… 

Ces 200 millions de livres sont indispensable pour finaliser un plan de sauvegarde viable, alors que Thomas Cook a déjà l'intention de se restructurer auprès du groupe chinois Fosun. 900 millions de livres sont déjà prévus, mais ces 200 millions manquent. Et les investisseurs privés ne sont pas au rendez-vous : Thomas Cook est donc allé frapper à la porte du gouvernement anglais.

Conseil d'administration
Mais selon la presse britannique, ces discussions ne débouchent sur rien de concret. Un conseil d'administration convoqué pour ce dimanche 22 septembre pourrait signer la faillite de l'entreprise et le lancement du rapatriement de tous les clients de Thomas Cook. 

Thomas Cook fait face à une concurrence accrue des tour-opérateurs, ce qui a pour conséquence de réduire les marges. De plus, la vague de chaleur subie en Europe l'an dernier a poussé les touristes à rester chez eux pour profiter du soleil. Le groupe enregistre un chiffre d'affaires de 10 milliards de livres chaque année. Il organise les voyages de 20 millions de clients, qui vont principalement en Europe du Sud.