Pour fusionner, TF1 et M6 devront se séparer de plusieurs chaînes

Olivier Sancerre

Le big bang du paysage audiovisuel français ne fait que commencer. L'annonce de la fusion possible entre TF1 et M6 va forcer les deux groupes à se séparer de plusieurs de leurs chaînes afin de satisfaire aux obligations du régulateur.

Gulli sur la sellette
Si le projet de fusion entre TF1 et M6 est vu d'un œil plutôt favorable de la part des autorités, les deux groupes vont toutefois devoir faire de sérieux efforts pour montrer patte blanche. Les entreprises doivent en effet se séparer de trois de leurs chaînes si, une fois mariées, elles veulent obtenir le renouvellement de leur autorisation d'émettre délivrée par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). Cette autorisation arrive à échéance en 2023, or l'opération doit aboutir fin 2022.

Le régulateur du PAF interdit à un groupe de posséder plus de 7 chaînes : TF1 et M6 en possèdent 10… Selon les informations du Monde et des Echos, TFX et TF1 Séries Film pourraient quitter le giron de TF1. En face, on proposerait de céder 6Ter et Gulli, un gros morceau pour cette dernière : M6 avait en effet racheté la chaîne pour enfants il y a deux ans, au prix de 215 millions d'euros. 

Patte blanche
Malheureusement pour M6, le sauvetage de France 4 à la dernière minute a représenté une concurrence accrue sur ce créneau. Et selon les indiscrétions de la presse, les deux entreprises seraient prêtes à vendre un « pack » de trois chaînes 200 millions d'euros seulement. Un prétendant pourrait ainsi empocher une, deux ou trois chaînes à sa convenance.

M6 serait même prêt à se séparer du canal de la TNT payante Paris Première. La chaîne a une bonne image, mais ce modèle de la TNT ne rapporte plus grand chose. Céder Paris Première aurait peu d'impact pour le groupe, qui démontrerait sa bonne volonté auprès des autorités. À l'heure actuelle cependant, il ne s'agit que d'un coup de sonde pour voir si des entreprises sont potentiellement intéressées par ces chaînes.